logo jaune et noir PFVM

Services funéraires

Les étapes d’un enterrement, comment s'y retrouver ?
Chambre funéraire, inhumation, crématorium : des choix parfois complexes à comprendre. Sur cette page nous vous expliquons les multiples étapes et rôles qui fondent les différents dispositifs liés à ce que nous appelons communément un enterrement.

Chaque départ endeuille profondément les familles, notre rôle consiste de nous substituer des charges qui vous incombent afin que vous puissiez vous recueillir et libérer vos pensées des contraintes administratives ou matérielles lors de ces moments de fortes afflictions. Nous nous chargeons globalement dès le décès des étapes énumérées ci-dessous correspondant à chaque décès.

  • Le transport funéraire
  • La thanatopraxie
  • En quoi consiste la mise en bière
  • Rôle de la chambres funéraire
  • Cérémonie : civile où religieuse
  • L’inhumation
  • La crémation
  • Le Transport Funéraire

    Le décès peut survenir ailleurs que chez soi, par exemple à l'hôpital qui représente 90% des cas où à la maison de retraite. Les transports, effectués par les pompes funèbres, sont réalisés dans un véhicule agréé à cet usage et équipé d’un caisson réfrigérant. Ce transport intervient exclusivement dans la limite des 48 heures après le décès. Cette période ne peut pas être prolongée même si le défunt à subit des injections de produits formolés (conservation).
    Pour un transport de longue distance dépassant plus de 600 kilomètres la conservation du corps est obligatoire. Dans le cas d'un don de corps, le délai des 48 heures maximum doit être respecté. Dans le cadre d’une autopsie, le corps du défunt reste sous l'autorité de la Justice. Sauf exception, les proches sont autorités selon les dispositions légales à avoir accès au corps avant sa mise en bière. Lorsqu'une autopsie est ordonnée, la législation du transport est soumise à d'autres dispositions et le transport interviendra après la mise en bière. Décret n° 2011-121 du 28 janvier 2011 relatif aux opérations funéraires
    le transport funéraire

  • la Thanatopraxie

    La Thanatopraxie : est la conservation et la préparation du corps du défunt Ce mot désigne les actions de préservation et de préparation du corps par des injections de produits formolés. La thanatopraxie reconditionne voire recrée, ne serait-ce qu'à l'aide d'artifices, elle facilite considérablement le travail de deuil (ces injections formolées ne sont pas et ne remplacent pas le maquillage, la coiffure et l'habillage).
    Il s'agit de limiter provisoirement le processus naturel de la thanatomorphose qui se met en œuvre dès le décès survenu, qu'on appelle communément putréfaction. La pratique est réglementée par la loi sachant que la "formolisation" est obligatoire pour un transport sans cercueil effectué entre 24 et 48 heures après le décès. L’injection de produits formolés est obligatoire lors d’un transport avant mise en bière de plus de 600 kilomètres. Cette pratique est précisée aux familles par les Pompes Funèbres de la Vallée de Munster et ne peut être effectuée qu'avec leurs accords. Pratiquée et tolérée chez les chrétiens. la Thanatopraxie est interdite chez les musulmans, les juifs, les bouddhistes et les hindouistes et ne peut se faire que dans le cadre d’un rapatriement vers un autre pays.

  • La Mise en Bière

    Qu’est-ce que la mise en bière et est-elle obligatoire ? La mise en bière est le moment ou le corps du défunt est allongé dans le cercueil.
    En France la mise en bière est obligatoire dans tous les cas. Ce sont les pompes funèbres qui ont la charge d’organiser les obsèques qui procèdent à la mise en bière. La famille peut rester si elle le souhaite à la mise en bière, toutefois ce moment est vécu péniblement par certaine personne. Il suffit d'indiquer cette volonté aux agents des pompes funèbres.
    Nous rappelons que les proches d'un défunt ont la possibilité de lui rendre hommage une dernière fois après la mise en bière et la fermeture du cercueil. Ce moment aura lieu lors d'un dernier recueillement.
    Une mise en bière peut intervenir au domicile, dans un milieu hospitalier, en maison de retraite ou encore au funérarium. Dans l'éventualité ou le défunt est atteint d'une maladie grave voir contagieuse la mise en bière avant un délai de 24h00 peut être décidé immédiatement. Ceci implique que le corps du défunt ne sera plus visible. Traditionnellement, la mise en bière succède la présentation du défunt pour une cérémonie, au funérarium, et dans d'autres cas avent le départ vers le cimetière ou le crématorium. Dans l'éventualité d'une crémation la mise en bière, se déroulera en présence d’un officier de police et après la pose de scellés. Une fois légitimé par un officier d'État civil un permis d'inhumer sera délivré. Sans cet accord la fermeture ne peut se faire. Sur le couvercle du cercueil sera apposé une plaque pour identifier le défunt avec son nom et prénom et sa date de naissance.
    Pour finir intervient la levée du corps et le transport vers le cimetière ou le crématorium. la mise en bière

  • La Chambre Funéraire

    La chambre funéraire de la Vallée de Munster est le lieu d'accueil gérée par les Pompes Funèbres de la Vallée de Munster. Elle est le lieu de recueillement pour permettre aux familles de voir une dernière fois le défunt en famille et avant ses obsèques. La chambre funéraire est également appelée salon funéraire, où funérarium ou encore maison funéraire. Comme l'explique Marie-Claude CLAUDEPIERRE dans la vidéo ci-dessous , ce lieu intime et calme apporte la quiétude et de paix intérieure aux familles.

  • Les Cérémonies
  • Le cercueil

    Dans les deux cas, inhumation ou crémation, le cercueil est incontournable. Il doit être doté de quatre poignées, d'une garniture biodégradable agréé par le ministère de la santé et d'une plaque d'identification. Certaines conditions obligent le choix d'un cercueil hermétique :

    • Si le défunt est atteint d'une maladie contagieuse avérée et attestée par un arrêté ministériel
    • Si la mise en bière a lieu après 6 jours de son décès à résidence
    • Si le cercueil est placé provisoirement dans un caveau

    Les cercueils

  • L'urne

    Après la crémation, il est indispensable de placer les cendres dans une urne funéraire. A l'instar des cercueils, les modèles et tarifs sont nombreux. Son choix est définie en fonction de sa future utilisation. Dans le cas où les cendres sont appelées à être disposées au columbarium où dans une sépulture, il est souhaitable d’en choisir une résistante. Dans l'éventualité d'une dispersion des cendres du défunt dans un jardin du souvenir, dans un lieu cher à sa mémoire, ou un lieu selon votre souhait, une simple urne de transport suffira.
    Urne Funéraire

  • L'Inhumation ou la crémation

    Quel choix de sépulture : l’inhumation ou la crémation ? L'enterrement ou inhumation est le rite funéraire qui consiste essentiellement à l'enfouissement du défunt. Dans un cercueil, en terre ou dans un caveau aménagé dans le sol. Il est mis en œuvre les jours qui suivent le décès en présence des parents des amis et des relations du défunt ou en stricte intimité familiale. La crémation est la technique funéraire qui vise à incinérer et réduire en cendres le corps d’un défunt. Les droits de la crémation sont identiques à l’inhumation face aux choix de la sépulture ainsi l’urne pourra être inhumée en pleine terre à l’instar d’un cercueil. La crémation offre également le choix de la dispersion des cendres.

  • L'Inhumation en terre ou dans un caveau

    Pour l’inhumation d’un cercueil ou d’une urne vous avez le choix entre une sépulture en pleine terre ou en caveau. C’est une étape majeure pour le travail de deuil. Sans consigne du défunt vous agirez en fonction de ses convictions religieuses et de vos moyens financiers.
    Inhumation en pleine terre : Une fosse est creusée à même le sol, celle-ci aura une capacité immédiate d'accueillir jusqu'à deux cercueils. La mise en terre se fait toujours dans un cimetière par les employés des pompes funèbres (rarement autorisée dans un lieu privé).
    Inhumation dans un caveau : Le caveau est une construction de béton comprenant plusieurs emplacements pour accueillir des cercueils. Il permet d'inhumer au même endroit les membres d'une même famille d'où le nom de caveau familial. La fermeture du caveau se fait après la cérémonie, par le personnel des Pompes Funèbres ou de la marbrerie.
    Inhumation des urnes : L'inhumation d'une urne est identique à celle des cercueils. Elle peut être inhumée en terre ou dans un caveau familial ou encore dans un monument cinéraire ou cavurne.

  • La concession funéraire

    Une concession funéraire est un emplacement dans un cimetière dont vous achetez l'usage (mais non le terrain). L'acte de concession précise qui en sont les bénéficiaires, ainsi que la durée. lire la suite... concession funéraire

MUNSTER LE : 25 septembre
8:30 - 11:30 14:30 - 17:30

Bureau ouvert du lundi au vendredi : 8:30 à 11:30 et 14:30 à 17:30. Samedi : 8:30 à 11:30.

PFVM une marque de

Funécap
ACCESSOIRES
FACEBOOK
>
ADRESSE

POMPES FUNÈBRES
VALLÉE DE MUNSTER
22, rue de la République
68140 MUNSTER
+33 (0)3.89.77.42.43
+33 (0)3.89.77.07.20
Nous écrire